L’ESSpace décolle

Mis en ligne le 14 février 2017

On l’attendait depuis un an, ce nouveau lieu coopératif entrepreneurial. Enfin l’ESSpace est prêt à ouvrir ses 400 m2, dans le nouveau quartier étudiant du XIIIe arrondissement, aux Grands Moulins.
Ses pilotes, Solidarité Étudiante, ont dû batailler ferme auprès des banques pour boucler le financement. De nombreux parrains soutiennent l’ESSpace : le Groupe UP, la Macif, l’Urscop, la ville de Paris, la LMDE, la Casden, France Active (via sa filiale PIE)... Les CAE Coopaname, Port Parallèle, Clara et Coopetic sont partenaires, ainsi que des associations comme Cojob.

Le 92 mobilisé

Mis en ligne le 14 février 2017

L’économie collaborative, et sa portée d’intérêt général, était au centre d’une matinée organisée par le conseil départemental des Hauts-de-Seine fin janvier. En ouvrant la séance, le président Patrick Devedjian déplorait la suspension de l’appel à projets ESS (élargi au collaboratif). Depuis 2011, 3,5 millions ont été distribués.
Mais la collectivité suit ainsi la loi Notre et la nouvelle répartition des compétences, qui retire aux départements le droit de dispenser des aides directes aux entreprises. Mais cela n’empêche pas les élus alto-séquanais de rester mobilisés pour les formes alternatives d’économie, « levier d’innovation et d’emploi ».

Les communs urbains

Mis en ligne le 14 février 2017

Suite à la publication de son numéro consacré aux villes collaboratives et aux communs urbains, l’association Villes en développement proposait le 7 février un débat sur ce sujet. Partenaire de ce travail, l’Association française de développement (AFD) accueillait l’événement. On apprenait au passage que l’AFD organiserait en décembre 2017 une grande conférence sur les communs.

Mon ESS à l’école

Mis en ligne le 14 février 2017

Dans l’académie de Créteil, plusieurs établissements participent à une expérimentation pilote lancée nationalement par l’Esper. L’association qui mène des actions éducatives pour sensibiliser les élèves à l’ESS, porte la campagne annuelle « Mon ESS à l’école », cette année du 13 au 20 mars.
Depuis décembre dernier, une équipe du collège Lakanal à Vitry (94) encadre un groupe d’élèves pour réaliser un média collaboratif. La coopérative d’édition Alternatives économiques est partenaire. Le petit journal  a le triple avantage d’offrir un autre rapport à la langue française, une ouverture sur la ville et un apprentissage concret de l’ESS.

Appel à projets 2017

Mis en ligne le 14 février 2017

Voici lancé l’appel à projets ESS 2017 du conseil départemental Seine-Saint-Denis. Deux vagues de candidatures sont prévues, avec respectivement les dates limites du 6 mars et du 4 septembre 2017.
Depuis le lancement de la 1ère édition en 2012, le département a soutenu 126 entreprises de l’ESS. Par cette aide au financement de leurs projets, celles-ci ont pu consolider ou créer 450 emplois. L’enveloppe, qui peut aller jusqu’à 15 000 euros, s’applique à du fonctionnement comme à de l’investissement.

Les apériTigcres

Mis en ligne le 14 février 2017

Jouant la complémentarité entre les jeunes entrepreneurs en herbe et les seniors en quête de transmission de leurs compétences, l’association Tigcre creuse son sillon. Son objectif est de décloisonner des mondes qui ne se parlent pas, de favoriser les mises en relation et aussi de suivre les rencontres suscitées !

La Macif pour l’innovation sociale

Mis en ligne le 16 janvier 2017

En 23 ans d’existence, la fondation Macif peut s’enorgueillir d’avoir octroyé 32 millions de subventions pour concrétiser 3000 projets. Focalisée sur l’innovation sociale depuis 2014, cette fondation d’entreprise se caractérise par un fort ancrage territorial. Se calquant sur la nouvelle organisation régionale de la France, elle va redéployer ses 11 délégations régionales cette année. Ainsi celle d’Île-de-France sera compétente pour les 8 départements, alors qu’elle ne rayonnait que sur 5 d’entre eux jusque-là : 75, 78, 92, 93 et 94.

Pour détecter les projets, la fondation s’appuie sur les réseaux des financeurs, les collectivités locales et, maintenant, la Cress. Les entreprises de l’ESS, seules aptes à recevoir des fonds, peuvent aussi candidater directement via le site internet.

Le budget 2017

Mis en ligne le 16 janvier 2017

Déclinant logiquement le schéma régional de développement économique (entre autres) adopté en décembre, le budget primitif de la région est discuté en plénière du 23 au 26 janvier. Les moyens prévus pour le développement économique et l’innovation représentent 220 millions d’euros, dont 185,9 pour l’aide aux petites et moyennes entreprises. Cette aide se focalisera sur la gamme « up » des appels à projets -TP’up, PM’up, Innov’up, Back’up. Comment les entreprises non lucratives y seront-elles éligibles ?

Comment les commissions de sélection des projets intègreront-elles les spécificités de ces structures, qui ne possèdent pas de capital en garantie ?
Point positif, à la page 7 du rapport général, on lit que « l’effort de la région pour structurer et développer la filière (sic) de l’ESS, qui a un fort potentiel de développement en Île-de-France sera (…) augmenté ».
Autre sujet d’interrogation, le monde de l’insertion par l’activité économique, et la Cress à ses côtés, s’était ému de la baisse drastique des aides régionales. Or, avec 2 millions d’euros, le fonds de transition qui a remplacé les emplois tremplin insertion se trouve sous doté.

Nous contacter

Siège administratif :
3 rue de Vincennes, 93100 Montreuil
Siège social : 15 cité Malesherbes, 75009 Paris

  • Tél: +33 (0)1 49 88 52 78

Newsletter mensuelle

Ma Newsletter