Dissiper le flou

Mis en ligne le 14 mars 2017

A la manoeuvre pour appliquer les instructions ministérielles, les Direccte doivent souvent investir plus que prévu du précieux et rare temps de leurs instructeurs. En particulier, l’interprétation de l’utilité sociale et surtout de son impact financier pose question. Sont aussi repérées ces foncières immobilières offrant des produits de défiscalisation, peut-être éloignées elles-mêmes des principes de l’ESS.
Autre sujet, l’immatriculation des sociétés commerciales prétendant à l’agrément Esus sur le RCS, avec la mention « adhésion aux principes de l’ESS », est-elle un préalable obligatoire ou non ?

Une délégation à la Cress

Mis en ligne le 14 mars 2017

Trois chercheurs et trois acteurs de terrain japonais ont été reçus par la Cress Île-de-France le 3 mars dernier. Mobilisés sur les programmes en faveur des populations précaires, ils venaient observer le terrain français.
L’exposé d’Eric Forti sur l’ESS francilienne et son organisation faisait écho à la structuration de l’ESS au Japon. La délégation nippone identifie quatre branches : les organisations à but non lucratif (équivalant aux associations), les « quasi-marchés » en faveur des populations fragile, les coopératives et les entreprises sociales (équivalant aux nôtres). Très intéressé par la reconnaissance juridique française de l’ESS, le professeur Fukuhara relevait que ce n’est pas encore le cas au Japon.

Le baromètre KPMG

Mis en ligne le 14 mars 2017

KPMG présentait fin février son baromètre de la mesure d’impact social.
Au-delà des fonds d’investissement et des fondations, celle-ci est aujourd’hui une préoccupation largement partagée. Les pouvoirs publics l’intègrent dans leurs politiques et plus de 40 % des entreprises de l’ESS déclarent s’être engagées dans la démarche.
Plus de 100 participants écoutaient attentivement Eve Durquety, de la direction ESS de KPMG, et Adrien Baudet, chercheur et cheville ouvrière du baromètre.

Les Canaux

Mis en ligne le 14 mars 2017

Les équipes de la Maison des économies solidaires et innovantes et de la Cress Île-de-France se sont rencontrées début mars. Elisa Yavchitz, la directrice des Canaux (surnom de la structure) a présenté le futur lieu, qui ouvrira au printemps, quai de la Seine. La nouvelle institution a l’ambition de faire rayonner cette autre économie du Grand Paris dans le monde.

Deux financeurs

Mis en ligne le 14 mars 2017

La convention qui va sceller l’organisation du pilotage régional du DLA (dispositif local d’accompagnement) 2017-2019 est en préparation. Elle va être signée par la Direccte, la Caisse des dépôts (CDC) et Île-de-France Active, en tant que chef de file du portage de ce mode de soutien aux entreprises de l’ESS. Île-de-France Active assurera l’accompagnement et co-traitera avec la Cress l’animation et la coordination des huit pilotes départementaux du DLA.

Baromètre Chorum

Mis en ligne le 14 mars 2017

La mutuelle Chorum vient de publier son deuxième baromètre national sur la qualité de vie au travail dans les entreprises de l’ESS. L’enquête, très complète, s’appuie sur un questionnaire administré à quelque 5500 salariés et près de 500 dirigeants. On y apprend que si les conditions de travail sont jugées majoritairement bonnes (pour 71 % des salariés de l’ESS), ce sentiment a tendance à baisser. Sont en cause, notamment, les restructurations.
Ce sont les coopératives qui décrochent la meilleure appréciation quant à la qualité de vie au travail.

La Semaine de l’ESS

Mis en ligne le 14 mars 2017

Dans notre newsletter de février, nous avons fusionné à tort deux opérations de sensibilisation menées par l’Esper. « Mon ESS à l’école » est expérimentée dans l’académie de Créteil durant toute l’année scolaire. « La Semaine de l’ESS » est une campagne nationale, portée avec l’OCCE et Coop FR, qui se déroule, cette année du 13 au 20 mars.

Pour en savoir plus, voir le portail de l’ESS à l’école www.ressourcess.fr et dossier pédagogique en téléchargement.

L’animation du DLA régional

Mis en ligne le 14 février 2017

En partenariat avec Île-de-France Active, la Cress Île-de-France a été retenue par la Directe et la Caisse des dépôts pour porter le dispositif local d’accompagnement (DLA) régional durant les trois années 2017-2018-2019.
La collaboration avec Île-de-France Active se concrétise de la façon suivante : à France Active, l’accompagnement, à la Cress, l’animation. Par animation, il faut entendre la coordination des échanges entre tous les acteurs de l’accompagnement, les réseaux associatifs, les collectivités locales parties prenantes, les services de l’État… Il s’agit de favoriser la capitalisation des expériences et la cohérence des méthodes d’intervention. La Cress participera aux instances de coordination nationales.

Nous contacter

Siège administratif :
3 rue de Vincennes, 93100 Montreuil
Siège social : 15 cité Malesherbes, 75009 Paris

  • Tél: +33 (0)1 49 88 52 78

Newsletter mensuelle

Ma Newsletter