Les premiers pas

Mis en ligne le 24 octobre 2016

L’agrément Esus (entreprise solidaire d’utilité sociale) vient de faire l’objet d’une instruction, datée du 20 septembre 2016. Instruit par l’État, ce label a été institué par la loi ESS de 2014, en remplacement de l’agrément « entreprise solidaire ». Pour une entreprise, être agréée Esus donne accès à des aides et des financements spécifiques non négligeables :

  • épargne solidaire (8,5 milliards d’euros en 2015)
  • financements de la BPI et de la CDC,
  • avances remboursables et garanties,
  • dispositifs de soutien mis en oeuvre par les collectivités locales,
  • avantages fiscaux, etc.

 

Un geste pour les associations

Mis en ligne le 24 octobre 2016

Annoncée par Manuel Valls le 7 octobre, crédit d’impôt de 4 % de la taxe sur les salaires devrait bénéficier aux associations dès le 1er janvier 2017. Il s’agit de compenser l’inégalité de traitement avec les entreprises privées marchandes, seules à bénéficier du
CICE.
L’allègement sera applicable aux salaires ne dépassant pas 2,5 fois le Smic, soit 3600 euros brut. La baisse ne s’imputera qu’à la masse salariale exigible.
La mesure s’ajoute aux abattements déjà octroyés aux associations, de 20 000 euros depuis 2014. Le total des dépenses est évalué à 1,2 milliard. Rappelons que le CICE représente une dépense de 19 milliards en 2016 pour l’État. Et son efficacité sur l’emploi est contestée…
Ce crédit d’impôt associatif figurera dans le projet de loi de finances 2017, sous forme d’un amendement parlementaire. Il sera débattu à l’Assemblée en novembre.

Espace expérimental

Mis en ligne le 24 octobre 2016

Conçue par et pour des entrepreneurs indépendants et free-lance de Cergy-Pontoise, la Workerie a ouvert ses portes en octobre. S’inscrivant dans le mouvement des espaces de travail partagés, né il y a une dizaine d’années, cette adresse de coworking revêt  une dimension expérimentale.
Jusqu’au 22 novembre, l’usage du lieu est gratuit. En contrepartie, les utilisateurs doivent se prêter à une enquête en continu sur leur appréciation de ce nouveau concept. 20 postes de travail ont été aménagés, ainsi qu’un espace de détente et une salle de réunion. Un animateur se charge, non seulement de l’accueil et du lien entre les entrepreneurs, mais aussi de l’élaboration d’un modèle économique pérenne. Longue vie à la Workerie, sise 4 rue Berthelot à Pontoise.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
https://www.facebook.com/laworkerie - http://la-workerie.strikingly.com/

La création d’associations

Mis en ligne le 24 octobre 2016

« Recherches et solidarités » publie, ce mois d’octobre 2016, sa dernière étude statistique sur le monde associatif, organisée par régions. Les travaux menés en collaboration avec Régions de France et la CDC, font apparaître une stagnation des créations d’associations à partir de 2015. L’observation vaut pour l’Île-de-France comme pour l’Hexagone.
La ville de Paris affiche plus du 1/3 des créations, quant la dynamique départementale varie de 7 % de créations dans le Val-d’Oise à 11 % dans les Hauts-de-Seine. Il est vrai que ce département part de loin avec une proportion d’emploi ESS très faible comparée à celle de la capitale : respectivement 4,6 % et 7, 9%.

L’emploi associatif

Mis en ligne le 24 octobre 2016

Parallèlement à l’étude de « Recherches et solidarités », et s’appuyant sur les mêmes sources, l’Urssaf publie également des statistiques sur l’ESS. Celles-ci sont centrées sur les emplois. Rappelons qu’une petite part seulement des associations sont employeuses, environ 15 %.
En étudiant les effectifs salariés des associations, l’organisme gouvernemental observe une progression de 0,9 % sur un an (juin 2015-juin 2016), comparable au secteur privé marchand.
200 secteurs d’activité sont investis par des structures associatives, dont 9 concentrent une majeure partie des emplois. Ainsi, l’action sociale et les activités hospitalières captent plus de 15 % des effectifs associatifs. Le tissu associatif francilien est marqué par le poids des grosses structures. Ce statut est dominant dans plusieurs secteurs dont l’aide par le travail, les clubs sportifs, les centres d’hébergement de personnes handicapées.

Opération l’Esper

Mis en ligne le 24 octobre 2016

« Mon ESS à l’école » c’est parti ! L’opération nationale de sensibilisation des élèves et étudiants à l’ESS est lancée dans huit régions, dont l’Île-de-France. Imaginée par l’Esper, cette initiative consiste à faire créer par des jeunes, dans le cadre scolaire, une entreprise de l’ESS éphémère.
Par exemple, à Vitry, au collège Lakanal, des enfants éprouvant des difficultés en français, vont créer un média collaboratif, avec l’aide de journalistes professionnels. Au collège Robert-Doisneau de Clichy-sous-Bois, des élèves vont s’impliquer dans la création d’un mur végétal, projet évolutif et collectif.

Web tv sur l’ESS

Mis en ligne le 24 octobre 2016

Grâce à la mobilisation de la Macif, qui a su convaincre plusieurs de ses partenaires, un village ESS a été monté au salon des CE qui s’est déroulé fin septembre à la Porte de Versailles. Une conférence web TV, animée par Alain Sébile, administrateur de la Macif, y a été enregistrée avec la participation de Marcela Scaron, secrétaire générale de la fondation Macif, Joël Grosjean, représentant des sociétaires à la Macif et Éric Forti, président de la Cress.

Conférence du 19 octobre

Mis en ligne le 12 septembre 2016

Pour nourrir le SRDEII, schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation, une conférence régionale sur l’ESS se tient le 19 octobre. Elle est organisée, conformément à la loi, par le conseil régional et la préfecture de région, avec le concours de la Cress.

Les acteurs franciliens concernés, tant publics que privés sont placés sous une double nouveauté, instaurée par la loi ESS de 2014 (conférence régionale de l’ESS tous les deux ans minimum) et par la loi Notre de 2015 (SRDEII, s’appuyant notamment sur les conférences ESS). Innovant, tant sur le fond que sur la forme, le conseil régional et la Cress s’activent donc pour collecter le maximum de matière première. En effet, plus nombreux seront les avis, plus riche et pertinent sera le schéma directeur.

Nous contacter

Siège administratif :
3 rue de Vincennes, 93100 Montreuil
Siège social : 15 cité Malesherbes, 75009 Paris

  • Tél: +33 (0)1 49 88 52 78

Newsletter mensuelle

Ma Newsletter