31 mai 2016 Dans Actualités

La Cress invite tous les acteurs de l’ESS à participer à son assemblée générale 2016, le 15 juin. À cette occasion, débats avec des personnalités politiques et des universitaires, speed dating avec des services experts, animations et stands ESS donneront à voir la vitalité de l’économie sociale et solidaire en Île-de-France.

La journée se déroule à Mains d’Œuvres, 1 rue Charles-Garnier à Saint-Ouen, de 9h15 à 18h30. Télécharger le programme ici.

Merci de confirmer votre venue avant le 9 juin Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
17 mai 2016 Dans Actualités

Au-delà de ses adhérents, la Cress invite tous les acteurs de l’ESS à participer à son assemblée générale 2016, le 15 juin. À cette occasion, animations, débats, speed dating, avec la participation de nombreux services experts, et présentations donneront à voir la vitalité de l’économie sociale et solidaire en Île-de-France.
La journée se déroulera à Mains d’Œuvres, 1 rue Charles-Garnier à Saint-Ouen. Ce « lieu pour l’imagination artistique et citoyenne » ne se contentera pas d’accueillir les participants. Il leur offrira un échantillon de ses activités.
Save the date en attendant l’invitation officielle !

» voir le programme

17 mai 2016 Dans Actualités

Initiés lors du Mois de l’ESS 2015, les prix ESS sont reconduits cette année pour leur deuxième édition. Les candidatures sont ouvertes et peuvent être déposées sur le site du Mois jusqu’au 17 juin 2016. Quatre prix seront décernés à des entreprises de l’ESS : le prix de l’impact local, le prix de l’innovation sociale, le prix de la performance économique et le prix coup de cœur du jury.
Chacun est doté d’une enveloppe de 10 000 euros, assortie d’un soutien sur mesure pour le développement de l’entreprise. La remise des prix à Paris marquera l’ouverture du neuvième Mois de l’ESS.
L’an dernier, un Francilien figurait parmi les quatre lauréats : Transport Challenger, dont une vidéo de présentation est en ligne sur le site de la Cress. Souhaitons que cette année encore de nombreuses candidatures proviennent d’Île-de-France, pour multiplier les chances que notre région figure au palmarès national.

17 mai 2016 Dans Actualités

Apparues il y a 20 ans, les coopératives d’activité et d’emploi (CAE) forment une nouvelle famille de coopératives en pleine expansion. Elles sont au cœur de la révolution du rapport au travail, offrant un statut qui croise les avantages du salariat et de l’entreprenariat, dans un cadre collectif. En Île-de-France, elles sont une bonne dizaine et accueillent plusieurs centaines de « entrepreneurs salariés » suivant la loi ESS de 2014. Celle-ci est venue consacrer un modèle alternatif à celui de l’auto-entreprise ou au portage salarial.
Mais comme tous les textes normatifs, la loi sécurise le statut tout en le contraignant. Ainsi, le législateur a une vision linéaire de l’activité de chaque entrepreneur-salarié, devant déboucher automatiquement sur le sociétariat au bout de trois ans. Or, dans la pratique, 1) le parcours du travailleur peut être plus accidenté, 2) tout un chacun n’a pas forcément envie de devenir associé de la coopérative…
Nous vous proposons un focus sur deux CAE, toutes deux nées à Paris il y a une dizaine d’années. Coopaname et Port Parallèle fourmillent d’imagination, réinterrogent en permanence le sujet du travail, la relation de l’individu au collectif, les liens de subordination, la démocratie et l’économie politique.

17 mai 2016 Dans Actualités

Avec ses 800 « travailleurs », ses cinq implantations franciliennes, plus une au Mans, Coopaname est sûrement l’une des plus grosses CAE de France. Sa stratégie d’essaimage et de développement s’intègre dans une vision politique de la coopérative, qui vise à la transformation économique et sociale de notre monde.
En Île-de-France, Coopaname stricto sensu, outre son berceau historique dans le XXe, est aussi présent dans le sud parisien, à Nanterre, dans le Val-de-Marne et à Aubervilliers. Dans son écosystème, on compte aussi Piments, pour favoriser la citoyenneté économique des jeunes, Coopératifs !, une filiale centrée sur les prestations réalisées chez les particuliers, HopHopHop, qui accueille des travailleurs du monde du sport, Manucoop, qui accompagne la transformation de collectifs de travail en coopérative, en s’appuyant sur de la recherche-action.

17 mai 2016 Dans Actualités

Patiemment, Port parallèle creuse son sillon, celui de la consolidation et de l’enrichissement du modèle CAE. Le parcours proposé à ses quelque 200 entrepreneurs-salariés est jalonné de plusieurs phases. « Très renseigné et très borné », commente David Arnaiz directeur général, ce chemin vers l’autonomie est en passe de décrocher une certification Iso. Autour de son président Olivier Jouan, l’équipe a contribué à faire reconnaître par la loi l’exercice entrepreneurial innovant que portent les CAE.
N’en restant pas là, Port parallèle est en mode remue-méninges à tous les étages, qu’il s’agisse de la vie créative de la coopérative ou de l’ouverture à de nouveaux publics. Offrant de belles opportunités de se lancer dans une 2e ou 3e aventure professionnelle, Port Parallèle cherche aussi à séduire des travailleurs de 1ère génération. Dans cette optique, un travail est engagé avec la consœur « Solidarité étudiante ».

17 mai 2016 Dans Actualités

Convaincu de la nécessité de simplifier la vie des associations et des fondations, le Gouvernement avait pris le 23 juillet 2015 une ordonnance en ce sens. Un tableau établi par le conseil national des Cress recense les modifications qu’elle va introduire à télécharger. Mais le texte attend encore son décret d’application, qui pourrait paraître en juin ou juillet. Devraient être facilitées : les démarches de création, de demande de subvention, les collectes de fonds et les obligations qui s’y rapportent, la reconnaissance d’utilité publique.
Le décret à paraître précisera notamment les caractéristiques du formulaire unique de demande de subvention. Concernant l’appel à générosité du public, la défense de l’environnement rejoint la liste des causes pouvant faire l’objet d’une levée de fonds. Les montants collectés devront être déclarés en préfecture au-delà d’un seuil qui sera précisé dans le décret. Pour rendre public l’emploi des fonds, une démarche obligatoire au-delà d’un certain seuil, les responsables associatifs pourront utiliser tout moyen. Parmi ceux-ci, on pense aux sites web des organismes collecteurs.

17 mai 2016 Dans Actualités

Sous l’égide du ministre Kanner, un « guide d’usage de la subvention » à télécharger a été publié en mars dernier. S’il est destiné d’abord aux pouvoirs publics, ce document pédagogique de 32 pages peut, par un effet miroir, être utile aussi à ceux, parmi les responsables associatifs, qui sont peu familiarisés avec les arcanes juridiques des financements publics. On y lira également avec intérêt des chiffres clés qui battent en brèche des idées reçues : par exemple, les ressources privées constituent 51 % en moyenne du budget des associations.

17 mai 2016 Dans Actualités

Missionné par Manuel Valls à la fin 2015, le député Yves Blein s’est attelé à définir ce qu’on appelle le « cercle restreint de personnes » (voir la lettre de mission). Son rapport est prêt : quand sera-t-il rendu public par le Gouvernement ? L’intéressé ne le sait pas lui-même.  Pourtant, loin d’être un détail, l’interprétation de la notion de cercle restreint peut avoir des répercussions pour les associations et fondations.
En effet, pour encourager le mécénat, l’État prévoit des réductions d’impôts en faveur des particuliers et entreprises qui effectuent des dons à des organismes d’intérêt général. Ces derniers doivent répondre à trois critères : activités non lucratives, gestion désintéressée, ne pas fonctionner au profit d’un cercle restreint de personnes. Or, l’administration refuse parfois de qualifier d’intérêt général certaines associations au motif qu’elles agissent seulement pour un cercle restreint de personnes. Dans cette jurisprudence malheureuse, on peut retenir l’exemple de l’orphelinat de la Police nationale ou une association d’anciens combattants.

17 mai 2016 Dans Actualités

Avec ses dizaines d’experts et praticiens de l’ESS, le conseil supérieur phosphore sur des sujets à plus ou moins brève échéance. Dans la commission « stratégie et développement de l’ESS », le groupe de travail consacré à la prospective sur l’activité et l’emploi va lancer une étude sur les filières stratégiques. Financée par la DGE et la CDC, l’étude devrait traiter des nouvelles opportunités de l’ESS que représentent l’économie circulaire, la rénovation énergétique des bâtiments, les circuits courts, l’économie collaborative et la transformation numérique. Nul doute que la déléguée interministérielle à l’ESS, Odile Kirchner, qui préside ce groupe de travail, saura lui donner une impulsion à la hauteur des enjeux.
Le président de la Cress est membre de cette commission et de ce groupe de travail. Il participe également à la commission « Innovation sociale », présidée par Hugues Sibille. La prochaine réunion plénière du conseil supérieur aura lieu le 14 juin à Bercy.

Page 1 sur 2

Nous contacter

Siège administratif :
3 rue de Vincennes, 93100 Montreuil
Siège social : 15 cité Malesherbes, 75009 Paris

  • Tél: +33 (0)1 49 88 52 78

Newsletter mensuelle

Ma Newsletter