4 juillet 2016 Dans Actualités

Avoir placé son AG annuelle dans une journée sur l’ESS francilienne marque un tournant pour la Cress. L’évolution d’une structure formelle, défendant les intérêts de ses adhérents, vers une association capable d’assumer les missions dévolues par la loi et de favoriser la connaissance et la reconnaissance des acteurs franciliens de l’ESS, de leurs familles et de leurs partenaires est en cours.
Près de 130 participants ont suivi avec intérêt l’événement. Les débats en plénière ont permis d’écouter les universitaires Timothée Duverger et Matthieu Hély, les politiques Fanélie Carrey-Conte, Benoît Hamon, Arnaud Richard et Patrick Vassallo, mais aussi la représentante du SGAR, Fabienne Balussou.

4 juillet 2016 Dans Actualités

Comme l’an dernier, les entrepreneurs franciliens de l’ESS sont très nombreux à concourir pour les prix de l’ESS, organisés par le conseil national des Cress. Reflétant leur représentativité dans l’ESS, les associations fournissent le plus gros bataillon, avec 69 dossiers. Viennent ensuite les entreprises sociales (16 postulants), puis 9 coopératives. Cette 2e édition reprend les 4 prix définis en 2015 : innovation sociale, performance économique durable, coup de coeur du jury et impact local.

La description des initiatives en lice est un livre ouvert sur l’innovation sociale qui caractérise l’ESS. Nombre d’entre elles s’appuient sur le numérique, avec notamment plusieurs projets de plateformes. Beaucoup croisent des logiques collaboratives dans le transport partagé ou les échanges de compétences, par exemple, avec des logiques d’insertion. Des projets favorisent le lien social, dans un quartier, entre les générations et les univers professionnels. La protection de l’environnement est à l’honneur, avec le recyclage de déchets alimentaires, de vieux meubles, de vieux vélos... Certains candidats sont déjà bien ancrés dans leur territoire. Mais leur pérennisation est menacée par la baisse des financements publics. D’autres sont de jeunes et entreprenants acteurs.

La remise des prix aura lieu à Paris, pour l’ouverture du Mois de l’ESS. Les lauréats recevront une enveloppe de 10 000 euros, assortie d’un accompagnement d’un an.

4 juillet 2016 Dans Actualités

Avis à tous les organisateurs d’événements du Mois de l’ESS, n’hésitez pas à inscrire vos manifestations sur le site www.lemois-ess.org/accueil-decouverte/p2.html
La version 2016 est ouverte.
Une première réunion du comité de pilotage régional se tient le 5 juillet à l’Uriopss, organisée par la Cress et l’Atelier. L’objectif est d’identifier les référents par département (ou par bassin de vie), d’échanger sur les initiatives en préparation, de s’approprier les outils de com nationaux et de coordonner les manifestations importantes.

4 juillet 2016 Dans Actualités

Pour répondre aux besoins spécifiques de financement des entreprises de l’ESS, la Caisse des dépôts vient de lancer NovESS. Le fonds avait été annoncé par François Hollande en janvier, lors de l’anniversaire de l’institution.
Doté d’une première enveloppe de 50 millions d’euros, appelée à doubler, il prend le relais du programme d’investissement d’avenir (PIA), qui en six ans a financé 650 projets.
Réservé aux entreprises de l’ESS, il doit favoriser leur changement d’échelle par un investissement « patient ». NovESS cible deux types de projet :

- les projets d’envergure, portés par des entreprises « robustes », qui pourront bénéficier d’un financement compris entre 1 et 5 millions d’euros,
- les projets d’entreprises « en phase d’accélération, porteuses d’innovations sociales », pour un ticket de 100 à 500 000 euros.

4 juillet 2016 Dans Actualités

Nés au Royaume-Uni, les « social impact bonds », en français « contrats à impact social » (CIS) vont-ils s’imposer en France ? Il est trop tôt pour mesurer l’intérêt qu’ils suscitent auprès des entreprises de l’ESS, les 1ères concernées. La 1ère vague de sélection de l’appel à projets lancé par le Gouvernement en mars dernier vient de se clôturer. Le concours est ouvert jusqu’en mars 2017.
Cette nouvelle forme de financement des projets innovants d’utilité sociale met en jeu trois acteurs : un opérateur social (association, entreprise sociale…), un investisseur privé (banque, fondation…) et un acteur public (État, collectivité locale…). Concrètement, l’opérateur social qui souhaite développer un projet innovant pour répondre à un besoin identifiable va être financé par un acteur privé. Un évaluateur externe étudiera si le programme a bien atteint ses objectifs, condition pour que l’acteur public rembourse l’investisseur.

4 juillet 2016 Dans Actualités

Lancé par Martine Pinville avec plusieurs représentants d’autres États européens, l’appel à projets « Scale me up » est ouvert jusqu'au 10 septembre 2016. Il concerne tout projet de coopération, de partenariat ou d’essaimage, comprenant a minima une entreprise de l’ESS en Europe et un partenaire au sein d’un second pays de l’Union (entreprise classique, collectivité, université…).
Les six lauréats bénéficieront d’une « séquence d’accélération, afin de les aider à déployer leur innovation sociale : une communication à l’image du projet pour assurer sa notoriété, une recherche de financements européens, un accompagnement juridique… », affirme le document du secrétariat d’État chargé de l’ESS.

L'annonce des entreprises lauréates s'effectuera début octobre 2016.

4 juillet 2016 Dans Actualités

Plus que quelques jours pour candidater au « Prix pour l’emploi de qualité - Mon asso s’engage ! ». La date limite d’envoi des dossiers est fixée au 8 juillet. Le lauréat bénéficiera d’une dotation de 4 à 6 000 euros, assortie d’une couverture médiatique et de documents ressource sur la qualité de l’emploi. La mutuelle Chorum, le Fonjef et l’Udes sont partenaires de ce concours, qui bénéficie aussi du soutien de Juris associations.
Public visé : associations employeuses ayant engagé une démarche visant à améliorer la qualité de vie au travail de leurs salariés.

4 juillet 2016 Dans Actualités

Les prix de l’innovation durable seront remis le 29 novembre, dans le cadre du Mois de l’ESS. Mais, aux petits soins pour ses candidats, le conseil départemental de l’Essonne les accompagne avant même qu’ils ne soient retenus ou non dans le cadre du concours. Un après-midi d’échange était organisé à la recyclerie des Portes de l’Essonne le 30 juin. Différents ateliers ont permis aux 11 candidats de faire connaissance. Leurs projets composent une palette étendue d’activités, allant de la lutte contre la fracture numérique au recyclage des objets en carbone ou des bâches publicitaires jusqu’à la réinsertion par les fleurs. Cinq structures d’accompagnement ont été choisies par le département : Essonne active, trois entités coopératives et la CCI.
Pour distribuer 25 000 euros de prix, six partenaires sont autour de la table : la fondation Macif, les Cigales, le Crédit coopératif, Suez, BNP Paribas et BPI France.

4 juillet 2016 Dans Actualités

Adopté par le conseil supérieur de l’ESS le 14 juin, le guide des bonnes pratiques des entreprises de l’ESS va devoir être suivi en deux phases : d’ici le 1er janvier 2017 dans celles qui dépassent 250 salariés et dans toutes les entreprises ESS en 2018. Ce guide des guides cherche à donner un socle commun d’exemplarité sociale pour mieux valoriser l’ESS.

Six items avaient été retenus par la loi ESS de 2014, auxquels le conseil supérieur a rajouté deux thèmes. Sont ainsi visées : la gouvernance démocratique, la concertation sur la stratégie, la territorialisation de l’activité et des emplois, les liens avec les usagers et les réponses aux besoins des populations, la lutte contre les discriminations dans l’entreprise, le développement durable et l’éthique et la déontologie.
La Cress prévoit une première phase d’expérimentation dès 2016, dans quelques dizaines de structures franciliennes.

4 juillet 2016 Dans Actualités

Au-delà des filières universitaires, de nouvelles offres de formation apparaissent, 100% ESS, notamment sous la forme de coopératives. En matière de numérique, la Scic R2K institue à la rentrée 2016-2017 une formation initiale destinée aux 16-18 ans sur la fabrication numérique et des formations en alternance. R2K va proposer 20 contrats d’apprentissage à des personnes en difficulté d’insertion. La coopérative Made in Montreuil dispense dans son gigantesque FabLab des formations qui visent à éveiller la créativité, renforcer la solidarité et parfaire les techniques. Ces initiatives sont regroupées sous le label « Grande école du numérique ».

Nous contacter

Siège administratif :
3 rue de Vincennes, 93100 Montreuil
Siège social : 15 cité Malesherbes, 75009 Paris

  • Tél: +33 (0)1 49 88 52 78

Newsletter mensuelle

Ma Newsletter