2 mai 2014 Dans Actualités

Dans le contexte austéritaire que nous subissons, la réforme des rythmes scolaires constitue un levier pour les emplois d’avenir. Au 20 avril, l’Île-de-France comptait 11490 EAV, dont 9230 dans le secteur non marchand. Les métiers de l’animation représentent un des principaux débouchés. L’État a réservé un quota de 9000 postes consacrés à la refondation de l’école, au niveau national. Ce minimum est toujours bon à prendre !
Les communes et les intercommunalités vont pouvoir recruter des animateurs périscolaires, qui seront un élément de réussite de l’application de la réforme.

10 juin 2014 Dans Actualités

Tandis que l’on pouvait craindre un fléchissement gouvernemental sur le dispositif, le ministre du travail, François Rebsamen est intervenu sur le sujet le 3 juin. Il a annoncé « la création de 45 000 emplois d’avenir de plus pour 2014, s’ajoutant aux 50 000 initialement prévus ». Bonne nouvelle, diront les acteurs. Oui, mais le ministère prévoit qu’une partie de cette rallonge (25 000) permette de « prolonger les contrats des jeunes embauchés pour un an ».

7 juillet 2014 Dans Actualités

L’Île-de-France a réalisé 80,3 % de ses objectifs pour la création d’emplois d’avenir (EAV) dans le secteur non marchand au 30 juin 2014. Ce chiffre est supérieur aux 78,4 % de la France entière. Le Val-de-Marne se détache en ayant rempli tous ses objectifs, tandis que Paris n’atteint pas 67 %. Les Hauts-de-Seine et la Seine-Saint-Denis dépassent la moyenne régionale, avec respectivement 86,9 et 80,7 %. L’Essonne, qui est aussi le département où la part des jeunes avec un contrat EAV résidant en ZUS est la plus importante, a réalisé près de 80 % de ses objectifs. La Seine-et-Marne et le Val-d’Oise affichent des résultats proches des chiffres nationaux. Quant au département des Yvelines, il a réalisé 72 % de ses objectifs.

Au total, la région comptait fin juin 12 374 EAV, dont 9 916 dans le secteur non marchand et 2 458 dans le secteur marchand. Pour mener à bien leurs missions, les services emploi et autres acteurs impliqués sont très demandeurs d’un répertoire des employeurs de l’ESS. LA CRESS IDF a dû leur rappeler qu’elle ne disposait pas elle-même des fichiers de chaque fédération adhérente.

13 mars 2015 Dans Actualités

Deux ans après sa création, le dispositif « Emplois d’avenir » (EAV) est en passe d’atteindre ses objectifs quantitatifs. Les quelque 17 300 jeunes franciliens bénéficiaires en sont satisfaits pour la majorité. Pour autant, leur insertion dans l’emploi sera-t-elle durable ? Difficile à dire à ce stade.

Institué par la loi du 26 octobre 2012, le dispositif qui vise l’insertion professionnelle des jeunes et leur accès à la qualification fonctionne à plein régime. Ouvert aux 16-25 ans peu ou pas diplômés, il permet de leur proposer un CDD ou un CDI. En Île-de-France, comme nationalement, le secteur non marchand porte 70 % des postes. Au sein du comité de pilotage régional EAV, présidé par la DIRECCTE, la CRESS-IDF a participé à la promotion des emplois d’avenir dans les entreprises de l’ESS durant toute l’année 2013.
Dans les statistiques franciliennes de l’État, le pourcentage de jeunes issus de zones urbaines sensibles monte à 29 %, contre 18 % à l’échelle nationale. Rappelons que dans ces zones prioritaires, l’éligibilité des publics va jusqu’au 1er cycle universitaire. Côté formation initiale, la région capitale se distingue par un plus fort taux de sans diplômes, avec 58 % des effectifs, contre 41 % pour la France. Le niveau infra V, c’est-à-dire sans CAP ou BEP, concerne 25 % des jeunes en emploi d’avenir, contre 18 % sur l’ensemble du pays.

7 avril 2015 Dans Actualités

L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (Udes) s’inquiète de la baisse des financements réservés à la formation des jeunes en emploi d’avenir. La participation du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels devrait passer de 20 millions d’euros en 2014 à 10 pour 2015.
Or, la réussite du dispositif repose en grande partie sur la formation des jeunes, explique Alain Cordesse, président de l’Udes.

Page 1 sur 2

Nous contacter

Siège administratif :
3 rue de Vincennes, 93100 Montreuil
Siège social : 15 cité Malesherbes, 75009 Paris

  • Tél: +33 (0)1 49 88 52 78

Newsletter mensuelle

Ma Newsletter