CONTACTNEWSLETTER
S'abonner à la lettre d'information
Nous contacter

Siège administratif :

3 rue de Vincennes,
93100 Montreuil

Email : contact@cressidf.org

google map

Entreprises de l’ESS : la résilience alimentaire par l’exemple

Entreprises de l’ESS la résilience alimentaire par l’exemple

L’Île-de-France est soumise à un défi alimentaire considérable, non seulement du fait de sa position centrale et d’une très forte urbanisation, mais aussi parce que la crise du COVID-19 a révélé les failles de nos circuits de distribution et de production alimentaires : durant le confinement, certains produits alimentaires se sont trouvés en situation de pénurie.

La CRESS Île-de-France a ainsi souhaité voir comment les structures de l’économie sociale et solidaire pouvaient répondre à cet enjeu, en apportant plus de diversité dans les approvisionnements alimentaires et en permettant au territoire de mieux répondre à la demande. « L’enjeu est même de parvenir à la résilience alimentaire », souligne Victor Vachelard, chargé d’études à la CRESS Île-de-France, expliquant que la résilience alimentaire consiste à pouvoir nourrir durablement une population avec des aliments de qualité et en quantité suffisante.

« Mettre en œuvre la résilience alimentaire, c’est encourager les initiatives de mise en contact entre consommateurs et producteurs », poursuit Victor Vachelard. L’objectif est donc triple : introduire de la diversité dans les circuits de production et de distribution, permettre au consommateur de se tourner vers de plus petits producteurs, et enfin limiter le nombre d’intermédiaires avant l’achat de ces produits alimentaires. Concrètement, soutenir la résilience alimentaire peut aussi consister à mettre à disposition des locaux pour les AMAP, ou encore limiter l’artificialisation des sols en couronne périurbaine pour faciliter l’installation d’agriculteurs.

De très nombreuses structures de l’économie sociale et solidaire ont réussi à perdurer pendant la crise et ont préservé des liens de solidarité en s’appuyant sur un maillage territorial fort au service de publics diversifiés. Chacune d’entre elles, à son échelle, « est parvenue à enclencher des transitions écologiques et sociales », insiste Victor Vachelard. Les entreprises de l’ESS ont donc valeur d’exemple dans le défi de la résilience alimentaire. Et à l’heure du reconfinement, elles nous rappellent que les liens sociaux sont plus que jamais essentiels. Ils peuvent même permettre de pérenniser les productions agricoles et les distributions alimentaires.

Publié par Line Bobi, le 6 novembre 2020

Les commentaires sont fermés