L’Histoire de la transition écologique et énergétique commence à peine. C’est le fondement même de nos manières de produire et de consommer que l’urgence écologique vient questionner avec gravité. Finalement, le défi est aussi simple que vertigineux. C’est celui d’inventer la société de demain, une société différente compatible avec une contrainte environnementale de plus en plus pressante. La poursuite d’alternatives désirables est au cœur d’une autre histoire, celle de l’Économie Sociale et Solidaire. Quel rôle joue-t-elle dans la gestation de ce nouveau monde durable en Île-de-France ?

 

L’Économie Sociale et Solidaire sensibilise et forme. Sur tous les secteurs d’activité de la transition écologique (économie circulaire, agriculture et alimentation, bâtiment et construction, mobilité, énergie), des structures de l’ESS assurent des activités de sensibilisation autour de deux axes : faire prendre conscience des problématiques environnementales mais surtout montrer que l’action est possible. C’est une ligne de crête escarpée qui consiste à ouvrir des possibles plutôt qu’à prodiguer des directives moralisatrices et culpabilisantes. C’est une démarche d’éducation populaire dont le succès et l’efficacité dépendent de la connaissance et de la proximité avec son public et de son l’ancrage territorial.

L’Économie Sociale et Solidaire expérimente de nouvelles formes d’organisation économique. Les structures de l’ESS sont créatives et inventent de nouveaux modèles qui mettent en œuvre des agencements économiques inédits. Certains ont fait leur preuve et ont connu un développement considérable comme les AMAP, les ressourceries/recycleries et autres structures du réemploi, les ateliers vélo participatifs etc. D’autres s’actualisent et se réinventent à l’aune des enjeux de l’époque comme les coopératives de consommateurs. Et enfin, il y a le foisonnement des expérimentations : les centrales électriques citoyennes, les SCIC du secteur agricole qui conservent produits et valeurs sur le territoire, les projets d’agriculture urbaine, les structures de la logistique propre etc. C’est dans ce chatoiement expérimental qu’il faut chercher les modèles qui essaimeront demain.

L’économie Sociale et Solidaire conjugue la transition écologique et énergétique et ambitions sociales. C’est évident pour l’ensemble des nombreuses structures de la transition écologique qui réalisent des activités d’insertion par l’activité économique. En poursuivant des activités à portée écologique comme le réemploi, l’agriculture biologique en circuit court, l’animation d’un atelier vélo ou encore les diagnostics sociotechniques pour lutter contre la précarité énergétique, les SIAE visent également l’insertion socio-économique des populations éloignées du marché du travail. Mais c’est également souvent en dirigeant leurs actions vers un public en difficulté que les structures de l’ESS esquissent une voie pour sortir de l’opposition stérile entre fin du mois et fin du monde. C’est ce que montrent les associations de l’aide alimentaire, de lutte contre la précarité énergétique ou encore les structures du réemploi.

L’économie Sociale et Solidaire place les citoyens en situation de décision afin de faciliter la réappropriation des modes de production et de consommation. C’est une des spécificités et un des marqueurs de l’ESS d’ouvrir la gouvernance des structures de production sur le principe une « une Personne = une Voix », indépendamment de son apport en capital. A la faveur de la transition écologique et énergétique, ce principe s’étend à de nouvelles activités comme celles de la production énergétique. Mais un changement d’ordre qualitatif semble en train de se produire. C’est celui de l’extension de la participation à la gouvernance vers les bénéficiaires ou les consommateurs. C’est ce que soulignent les exemples des supermarchés coopératifs, des AMAP ou encore de plusieurs SCIC sur des sujets aussi diversifiés que le covoiturage ou la fourniture d’électricité.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre état des lieux des structures de l’ESS francilienne qui font la transition écologique et énergétique.

voir tous les documents