CONTACTNEWSLETTER
S'abonner à la lettre d'information
Nous contacter

Siège administratif :

3 rue de Vincennes,
93100 Montreuil

Email : contact@cressidf.org

google map

Les politiques publiques de soutien au développement économique n’ouvrent pas la piste de l’avènement d’une économie résiliente

L’ESS en Ile-de-France compte près de 400 000 emplois répartis dans 30 000 entreprises. Un tiers de ces emplois sont dans le sanitaire et social, les deux autres essentiellement dans l’éducation, la formation, l’insertion par l’activité économique, la culture, le sport et de plus en plus dans la transition écologique et énergétique. L’ESS et les principes qui la définissent est une forme d’économie singulière qui n’appuie pas son développement sur l’enrichissement individuel mais dont le moteur principal est plutôt l’engagement collectif à produire des biens et des services qui répondent aux besoins des usagers, des adhérents et des sociétaire de ces entreprises.

La crise sanitaire que nous traversons révèle la nécessité de repenser nos modes de développement économique pour situer l’objectif d’utilité sociale au-dessus des principes du marché. Il s’agit en effet de privilégier l’aspiration au bonheur et au bien-être des populations en améliorant leur accessibilité aux offres culturelles éducatives et aux besoins essentiels et vitaux, plutôt que d’exacerber leur consommation de production marchande pour accroître de quelques dixièmes de points une croissance avide, donc insoutenable sur le plan environnemental.

Les politiques publiques mises en œuvre par l’Etat et la Région pour soutenir l’économie dans cette crise reposent globalement sur une logique d’apport de fonds au capital des entreprises fiscalisées qui peuvent garantir leur remboursement par une exploitation excédentaire à moyen terme. Cette logique de soutien de l’économie classique est inadaptée aux caractéristiques des entreprises de l’ESS, particulièrement des SIAE et des Associations, qui n’offrent pas de garantie en capital ou en fonds propres. Leur non lucrativité se contente d’une exploitation équilibrée au service du plus grand nombre et notamment des plus fragiles.

C’est dans cet état d’esprit que les dirigeants de la Cress ont signé dernièrement une tribune (que vous trouverez dans le contenu de cette lettre d’information) pour alerter les pouvoirs publics en Ile-de-France, sur les conséquences sociales et économiques dramatiques qu’engendrera cette stratégie de soutien inadaptés. Dirigeants ou usagers d’une entreprise de l’ESS francilienne, rejoignez les réseaux régionaux de l’ESS et signez à votre tour cette tribune.

Eric Forti
Président de la Cress IdF

Publié par Eric Forti, le 2 juin 2020

Les commentaires sont fermés