CONTACTNEWSLETTER
S'abonner à la lettre d'information
Nous contacter

Siège administratif :

3 rue de Vincennes,
93100 Montreuil

Email : contact@cressidf.org

google map

Myriam Abassi : “Avec le plan de relance, le gouvernement envoie un signal fort à l’ESS”

Myriam Abassi Avec le plan de relance, le gouvernement envoie un signal fort à l’ESS

Le plan de relance offre à l’évidence des opportunités pour les acteurs de l’ESS. L’Etat a en effet décidé d’engager 100 milliards d’euros pour relancer l’économie, autour de 3 volets essentiels à la France de demain : compétitivité, écologie, cohésion sociale et territoriale. Plusieurs sous-préfets nouvellement nommés sont chargés d’aider à informer les bénéficiaires potentiels, à animer et à coordonner le travail au plus près des services de l’Etat, des territoires et des bénéficiaires potentiels.

Bonne nouvelle, les structures de l’économie sociale et solidaire répondent de manière transversale aux 3 enjeux du plan de relance. Myriam Abassi, sous-préfète en charge de la mise en œuvre et du suivi du plan France relance sur le territoire francilien, indique qu’« en consacrant 1,3 milliard d’euros à l’ESS au niveau national, le gouvernement envoie un signal fort indiquant que l’ESS est considérée comme le relais d’une économie plus durable et plus inclusive et que ses structures répondent aux besoins des administrés ». Aujourd’hui, plusieurs appels à projets sont donc ouverts aux acteurs de l’ESS.

Opéré par l’ADEME, un appel à projet bouclé fin 2020 a permis d’attribuer 1,46 million d’euros à des acteurs de l’économie circulaire. Au total, 37 structures franciliennes, soit 1500 salariés, œuvrant dans le domaine du réemploi et du recyclage, ont pu en bénéficier. C’est le cas notamment d’Emmaüs Défi, cette recyclerie du 19ème arrondissement qui a reçu une subvention exceptionnelle de 187.000 euros.

Jusqu’au 15 janvier, les acteurs de l’ESS ont également pu candidater à l’appel à projets lancé dans le cadre du plan de soutien aux associations de lutte contre la pauvreté, dont l’enveloppe francilienne se monte à plus de 6 millions d’euros. Les lauréats seront connus fin mars.

Enfin, le gouvernement a déployé en juillet dernier le plan « 1 jeune, 1 solution », qui permet par exemple de soutenir l’emploi des jeunes éducateurs sportifs dans le monde associatif, avec la prise en charge par l’Etat de 40 % du coût moyen de leur salaire.

Au total, une dizaine de dispositifs et d’appels à projets existent pour soutenir le développement de l’ESS sur les territoires, à travers France Relance. L’Etat finance aussi bien l’hébergement d’urgence que le développement des tiers-lieux, l’essor d’une alimentation durable et locale ou encore les filières du réemploi et du recyclage.

Toutes les informations utiles sont à retrouver sur le site :
https://www.economie.gouv.fr/france-relance-les-1ers-appels-projets-ess

Publié par Line Bobi, le 26 janvier 2021

Les commentaires sont fermés